• D'après la légende, dans les campagnes, on a peur que, la nuit d'Halloween, les morts sortent de leur tombe car, dit-on, certains les ont vu de leurs propres yeux.

    Ils errent en groupes sur les chemins. 

    Dans les Vosges, on raconte qu'il ne faut pas aller dehors car on risque de "marcher sur les morts tant leurs rangs sont serrés". La veille de la Toussaint, les habitants n'oubliaient pas d'ouvrir leurs fenêtres et les lits afin que les défunts de la famille viennent y reprendre la place qui était la leur autrefois et se reposer de leur longue errance. Certains déposaient des noisettes près de la cheminée pour qui'ls s'en nourrissent.

    En Irlande, il est dit que si quelqu'un se promène près d'un cimetière, s'il entend des bruits derrière lui, il ne faut surtout pas qu'il se retourne car il serait aussitôt emporté par une âme défunte.

    En Bretagne, on nourrissait les défunts le soir de la Toussaint et non la veille.Quant aux animaux, il ne fallait pas oublier de les rentrer : les âmes errantes risquaient de monter les chevaux et de les exténuer. De même, si elles rencontraient des vaches, elles pourraient les traire jusqu'à l'épuisement.

    Le temps suspendu :

    Durant la période d'Halloween, le temps est suspendu. Il faut donc interrompre toute activité susceptible de porter malheur. Faire sa lessive équivaut de laver son propre linceul. Il faut aussi éviter de balayer car on pourrait déranger ou blesser une âme errante, qui chercherait à se venger. 

    Dans les Vosges et la Bretagne, on ne doit pas labourer les champs ou jardiner car on risque de déterrrer des ossements, ce qui ne présagerait rien de bon.

     


    2 commentaires
  • Le soir d'Halloween, des citrouilles grimaçantes éclairées de l'intérieur par une bougie sont placées aux portes et aux fenêtres. 

    Selon le folklore irlandais, c'est à un certain Jack, fermier irlandais très paresseux, que l'on doit la tradition de transformer les citrouilles en lanternes. 

    Un jour où il avait trop bu, il aperçu un jeune homme qui lui demanda l'aumône. Lorsque Jack s'approcha de lui, le diable se transforma en pièce de monnaie. Jack ramassa la pièce et comme il était ivre, il ne se rendit pas compte qu'il avait conclu un pacte avec Satan.

    Quelques temps plus tard, le diable vint chercher Jack pour l'emmener en enfer. Jack réussit à jouer un tour à Satan. Il le fit grimper dans un arbre dont il ne pouvait redescendre. Jack lui proposa son aide contre la promesse qu'il n'irait jamais en enfer. 

    Lorsque Jack mourut, il monta au paradis. Mais comme il avait commis trop de pêchés, il n'eut pas le droit d'y entrer.

    En enfer, le diable respecta son accord : il ne voulut pas de lui. Pour s'éclairer dans le noir, Jack creusa alors un gros navet et mis un peu de braise de l'enfer à l'intérieur. Depuis, il erre avec sa lanterne en cherchant un endroit où il pourrait se reposer. Ce célèbre revenant s'appelle Jack-O'-Lantern.

    Les lanternes étaient donc faites, à cette époque, avec des navets.

    Lorsque les irlandais immigrèrent aux Etats-Unis, ils prirent des citrouilles à la place des navets pour faire leurs lanternes.

    blinkies


    votre commentaire
  •  

    Dans un peu plus d'un mois, il va y avoir la fête d'Halloween.

    Rappelons les origines de cette fête.

    Tradition :

    Halloween est la déformation du mot All-Souls-Eve, ce qui signifie "Veille de toutes les âmes".

    La fête coincidait avec le changement des saisons et la récolte de blé. Pour les paysans irlandais et anglais, cela correspondait à la fin de l'année.

    De tradition celtique, ces paysans avaient gardé la croyance que l'esprit des morts de l'année précédente revenait ce jour là et allait de porte en porte pour s'amuser une dernière fois avant d'aller dans le monde des morts. 

    Afin de les éloigner de chez eux et de s'assurer leurs bonnes grâces, les personnes déposaient des boissons et de la nourriture sur le pas de leurs portes.

    A partir du VIIe siècle, il y eu un mixage entre Samain et la fête Catholique de la Toussaint.

    Halloween, comme toutes les autres fêtes celtes, a surtout subsisté en Irlande mais la fête s'est étendue un peu partout dans plusieurs pays, dont la France.

     

    tube halloween


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique