• Le secret de Mélusine

    Les fées hantent la forêt. Impossible de les voir en plein jour ! 

    En Vendée, en Charente ou en Poitou, à Lusignan, vit la fée Mélusine. 

    Un jour, Elinas, le roi d'Ecosse, sème ses suivants dans une partie de chasse. Il entre dans une clairière où coule une source pure. Nue, blonde et merveilleuse, la fée Persine s'y baigne. Le roi en tombe amoureux. Elle accepte de l'épouser. Le mariage a lieu et le bonheur règne. 

    Deux filles naissent : Mélior et Palestine. 

    La fée Persine est enceinte de la troisième, Mélusine. 

    Un courtisan perfide sème le doute dans l'esprit d'Elinas. Mélusine vient au monde. Le roi épie la reine. Persine s'aperçoit du parjure et se volatilise avec ses enfants.

    Mélusine, ses soeurs et sa mère gagnent le pays mythique d'Avallon, au-delà des mers. Mélior devient la bergère des étoiles filantes et Palestine la princesse des cygnes blancs. Quant à Mélusine, elle épousera un humain et aura avec lui une nombreuse descendance. Elle sera la plus désirable des créatures. 

    Cependant, chaque samedi (le jour du sabbat des sorcières), la moitié inférieure de son corps prendra l'apparence d'une queue de vipère. Son amant ne devra jamais la contempler dans cet état.

    Mélusine s'établit en terre de France, quelque part en Poitou-Charentes, dans la forêt de Lusignan, de Moulière ou de Chizé. Elle se baigne nue, blonde et offerte, dans le cristal d'une source. Le jeune comte du Poitou, Raymondin, galope dans la forêt et l'aperçoit. "Je t'attendais" dit la fée. Elle accepte son amour, mais lui fait jurer de ne jamais la contempler nue le samedi.

    Comblée, Mélusine donne naissance à 10 garçons bizarres : Antoine à une griffe de lion sur la joue, Guion un oeil plus haut que l'autre, Geoffroy une dent de devant grande comme le pouce, Urian un oeil rouge et l'autre vert, Oron des oreilles de chien phosphorescentes, Fromond le nez en trompe d'éléphant, Thierry un corps de singe, Raymond la chair transparente, tandis qu'Armand est haut comme trois pommes, Renon très grand mais affligé d'une langue qui traîne par terre...

    Un samedi, poussé par son beau-frère jaloux, Raymondin regarde Mélusine, nue dans sa baignoire. Il aperçoit l'atroce queue de vipère au bas du corps aimé. La fée, surprise, disparaît dans une fureur d'éclairs et de tonnerre. Mélusine ne revient de l'univers des esprits que lorsque l'un de ses descendants va mourir. Elle lui apparaît en songe, telle une vieille femme aux longs cheveux blancs, dont les yeux sont rougis de larmes.

    143768


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :