• La primevère, jolie fleur jaune, est la première à éclore au printemps.

    Une légende raconte ainsi que saint Pierre laissa un jour tomber les clés d'or qui ouvraient les portes du paradis. Cela se passait au plus fort de l'hiver, et les clés d'or tombèrent sur l'épais manteau de neige qui recouvrait alors la terre. Très ennuyé, le saint portier dépêcha des anges afin qu'ils rapportent les clés. Mais à l'endroit où les clés avaient touché la neige, de petites fleurs jaunes se mirent à éclore. Elles étaient l'empreinte, le souvenir des clés célestes. Si elles furent incapables d'ouvrir les portes du paradis, elles pouvaient en revanche ouvrir celles du printemps, ce qu'elles font d'ailleurs chaque année.

    C'est la raison pour laquelle on attribue aux primevères le pouvoir de livrer l'accès aux trésors cachés. Lorsqu'un être humain a la chance de cueillir la première primevère du printemps, on dit que celle-ci lui confie une clé d'or qui lui permettra de se glisser au coeur d'une colline enchantée dans laquelle se trouvent les plus beaux trésors que la terre a jamais portés. L'élu de la primevère pourra emporter tout ce qu'il désire, à condition de ne pas oublier la clé magique en partant. Car sans ce sésame, jamais il ne pourra retrouver son chemin et demeurera prisonnier de la colline d'or. 

    En allemand, la primevère se nomme d'ailleurs Schlüsselblume, "la fleur clé".

    D'autres légendes affirment que la primevère est une clé permettant d'entrer librement au pays de Féérie. Il suffit de frapper un rocher fée avec un bouquet de primevères composé d'un nombre précis de ces fleurs : 13, pas une de plus ni une de moins. Mais il s'agit de ne pas se tromper dans le compte, au risque d'encourir des dangers sans nom. Si nécessaire, on doit compléter le bouquet avec des violettes.

    Une légende du Somerset, région située au sud de l'Angleterre, raconte qu'une jeune fille qui était partie cueillir des primevères s'était égarée dans la forêt. Elle n'avait que 12 fleurs à son bouquet. Mais lorsqu'elle en ajouta une 13ème, elle eut la surprise de voir apparaître autour d'elle de jolies petites fées jaunes qui la remirent sur le bon chemin après lui avoir offert de riches présents. Rentrée chez elle, elle raconta à tous son aventure. Un voisin avare et envieux entendit le récit et parti à son tour dans la forêt, y cueilla des primevères mais se trompa dans son compte de fleurs et plus personne ne le revit.

    Une autre légende du Somerset afirme que vous pouvez être prisonnier des fées si vous cueillez les jacinthes des bois. Il faut alors attendre que quelqu'un vienne vous chercher.

    Au Pays de Galles, le fait de regarder par-dessus des primevères que l'on tient en main est le meilleur moyen de voir des fées. Un autre bon moyen est d'ingurgiter les fleurs de primevères. La primevère est également la plante qui permet au Petit Peuple de demeurer invisible aux yeus des humains.

    dyn007_original_600_399_pjpeg_2604260_031e979260dc694f7bf4500f48e47284


    5 commentaires