• Une croyance concerne les livres magiques ou de sorcellerie qui seraient gardés dans des presbytères.

    L'Agrippa, le livre de la clavicule du roi Salomon, le Vif, le Négromans, l'Egromus et autre Petit Albert sont parmi les plus cités mais rien n'atteste leur réelle existence.

    Au XVIIIe siècle, François Merret rédige un manuel de sorcellerie (déposé aux archives départementales du Finistère). Ce manuel est un ensemble de formules utilitaires. C'est un ensemble de textes tirés de rituels de sorcellerie en usage dans les siècles antérieurs. Y figure également une formule pour se rendre invisible qui fait intervenir le chat (souvent utilisé en sorcellerie).

    Ce rituel est cruel pour le chat, aussi, je n'en donnerai pas les détails.

    nondf7u5


    votre commentaire
  • Les âmes des enfants morts sans avoir reçu le sacrement du baptême, quittent les limbes la nuit pour revenir sur terre à la recherche d'un passant charitable qui acceptera d'être leur parrain et de les baptiser.

    Tout enfant qui ne pleure pas durant son baptême sera désobéissant plus tard puisque l'eau bénite n'a eu aucun effet sur lui et que le Diable n'est pas sorti du corps de l'enfant.

    Un baptême achevé par un repas copieux annonce une bonne fortune pour l'enfant. 

    berceau-bapteme-rose-1


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique